Le lac Titicaca est un des plus grands lacs d’Amérique du sud, pas tant par sa taille, mais surtout par son histoire. En effet, situé à la frontière entre le Pérou et la Bolivie, ce lac serait le berceau de la civilisation Inca.

Rien que ça.

Visiter le lac Titicaca, quand on prépare un voyage Pérou-Bolivie, c’est la promesse d’une expérience authentique. Car les habitants des îles du lac Titicaca ont gardé leurs coutumes ancestrales, et dormir chez l’habitant est très répandu.

On attendait donc ces quelques jours avec une grande impatience !

Mais qu’en est-il vraiment ?

Les îles du lac Titicaca – côté Pérou

Pour visiter le lac Titicaca, nous avons réservé un tour d’un jour et demi auprès de notre hôtel.

Ce tour nous a emmenées sur les 3 principales îles du lac, côté Pérou.

couple sur bateau lac titicaca uros pérou

Les îles d’Uros

Les premières îles que vous visiterez surement, ce sont les îles d’Uros.

Je pense que pratiquement tous les bateaux qui vont vers les autres îles du lac passent par Uros. Vous n’y échapperez donc surement pas.

Les îles d’Uros sont en fait des îles flottantes, totalement artificielles. Comprenez par là qu’elles sont entièrement fabriquées par l’Homme, par un ingénieux système d’énormes blocs de terre recouvert de roseaux.

Il y a en tout une centaine d’îles, habitées par des familles qui vivent de l’artisanat, de la pêche et du tourisme bien sûr.

Alors autant vous prévenir, c’est très très très touristique. Et on essaiera par tous les moyens de vous faire dépenser votre argent :

  • pendant le trajet Puno – Uros, un chanteur vient vous divertir puis vous demande de l’argent
  • pendant la visite d’Uros : passage obligatoire par la maison pour vous vendre l’artisanat de la famille
  • toujours pendant la visite d’Uros, on vous propose un tour en « mercedes », des bateaux « typiques » des îles spécialement fabriqués pour les touristes. Pendant le tour, les petites filles chantent, c’est très mignon, puis elles vous demandent de l’argent.
  • Ce tour en « mercedes » vous emmène sur une autre île flottante où il n’y a rien à part un bar qui sert à manger et à boire…

Bref, les sollicitations sont très nombreuses.

Même si je comprends la nécessité des familles qui peut les pousser à agir de la sorte et que je ne juge ni ne condamne cette attitude, c’est vrai que c’est un peu lourd et ça peut gâcher le plaisir.

En dehors de cela, l’autre critique souvent adressée aux îles d’Uros est que les familles ne vivraient pas réellement là et que tout ne serait que mise en scène pour touristes. Et très honnêtement, après y être allée, je dois dire que cette hypothèse ne me paraît pas du tout impossible…

Cependant, cela reste une visite intéressante, ne serait-ce que pour en apprendre plus sur les peuples qui ont construit et habité ces îles pendant des centaines d’années.

iles flottantes uros lac titicaca perou
enfants jouant iles uros lac titicaca perou
construction iles uros lac titicaca perou
femme qui brode iles uros lac titicaca perou
enfant habits traditionnels perou

Amantani

Après les îles Uros, nous reprenons le bateau vers Amantani, autre île du lac Titicaca, où nous passerons la nuit.

Nous sommes accueillies par le patriarche de la famille qui nous conduit vers sa maison pour nous servir un repas typique : soupe de quinoa, fromage grillé (miam !) et quelque chose qui ressemble à de la pomme de terre (j’ai oublié le nom…).

Le grand-père et les deux petites filles de la famille se joignent à nous pour le repas, on arrive à discuter un peu mais ce n’est pas facile, ils sont très réservés (et nous aussi soyons honnêtes !).

soupe de quinoa repas traditionnel perou
La soupe de quinoa
vue chambre chez habitant amantani lac titicaca perou
La vue de notre chambre

Après le repas, je m’attendais à ce que la famille nous fasse partager un peu son quotidien, comme je l’avais lu dans pas mal d’articles avant de partir, mais ce ne fût pas le cas. Les femmes de la famille nous ont simplement montré leurs tricots dans l’espoir que nous achetions quelque chose.

Nous sommes restées l’après midi avec les deux petites filles qui étaient adorables. Cynthia, la plus grande, nous a un peu raconté comment elle vivait, où elle allait à l’école, etc…

Nous avons également profiter de cette île où aucun véhicule à moteur ne circule. Quel calme et quel air pur ! Un bonheur !

Sur Amantani, il est de coutume pour les touristes de se rendre en haut du Pachamama (le plus haut point de l’île) pour admirer le coucher du soleil. Malheureusement, la fatigue du canyon de Colca était encore bien trop présente pour qu’on se lance dans l’heure de marche nécessaire.

Et oui, en altitude, une heure de marche, ce n’est pas anodin (à La Paz, j’étais essoufflée en me retournant dans mon lit !).

Cela ne nous a pas empêché d’apprécier notre séjour sur cette île magnifique et apaisante.

petite fille joue amantani lac titicaca perou
fille marche vue lac titicaca amantani perou

Le soir, on nous invite à revêtir les habits traditionnels et à se rendre à une petite fête.

Dans la salle communale, tous les touristes sont réunis avec un membre de leur famille d’accueil. Quelques musiciens jouent des musiques tantôt typiques, tantôt plus internationales et on danse tous en ronde.

Je doute que les habitants ne fassent ce genre de célébrations quand les touristes ne sont pas là, mais on passe tout de même un moment sympa.

peruvienne danse lac titicaca amantani

Le lendemain matin, le petit déjeuner nous attend, mais on ne le partagera pas avec la famille. On peut à peine leur dire au revoir et merci.

Nous repartons vers le petit port pour reprendre le bateau vers une autre île du lac Titicaca.

Pas très loin se tient un marché local, probablement le moment le plus authentique de ce séjour sur Amantani.

marche traditionnel lac titicaca amantani perou

Taquile

Taquile est donc la dernière île du lac Titicaca que nous visitons.

La montée du port jusqu’au village est rude, la faute toujours à l’altitude !

Une fois arrivés en haut, on commence par une petite marche sur l’île, pour voir différents points d’intérêt, dont des ruines de temple inca.

La visite est un peu expéditive, on nous installe vite dans un restaurant. Avant le repas, on nous explique que les ceintures et bonnets de l’habit traditionnel renseignent sur la situation maritale de la personne.

On voit ainsi les différents modèles, tous fait main. C’est assez intéressant et l’île de Taquile est réputée pour son art textile.

Le repas est servi et c’est déjà l’heure de repartir. Nous n’aurons pas vu grand chose de l’île.

Taquile m’a paru un peu plus « brute » qu’Amantani, avec beaucoup de pierre et de végétation et moins d’habitations (même si sur Amantani il n’y en avait déjà pas énormément !)

ile taquile lac titicaca perou
arcade pierre ile taquile lac titicaca perou

Lac Titicaca : où dormir ?

Si vous visitez le lac Titicaca du côté péruvien et que vous souhaitez dormir sur le lac, la seule solution qui s’offre à vous est de dormir chez l’habitant.

Soyez préparés, il n’y a pas d’eau chaude et pas de chauffage. Cependant, les habitants vous fourniront de grosses couvertures et si vous êtes suffisamment couverts, vous pourrez passer une bonne nuit 😉

Il est possible de dormir sur les 3 îles présentées : Uros, Amantani ou Taquile.

La plupart des touristes dorment sur Amantani, c’est l’option la plus souvent proposée par les agences.

Il y a plusieurs communautés sur l’île d’Amantani, et ils utilisent un système de roulement pour s’assurer d’une rémunération égale entre chaque communauté.

Certains préfèrent se passer d’agence pour être sûrs que les familles soient rémunérées justement. Si vous souhaitez utiliser cette option, il faudra trouver une famille d’accueil une fois arrivés sur l’île de votre choix.

Lac Titicaca : comment y aller ?

Le meilleur point de départ au Pérou pour aller au lac Titicaca est la ville de Puno.

La ville présente assez peu d’intérêt en dehors du lac, mais vous y trouverez de nombreuses agences pour organiser votre tour.

La plupart des agences viendront vous chercher directement à votre hôtel le jour du départ vers le lac Titicaca.

Comme vous l’aurez peut être un peu senti à la lecture de cet article, je n’ai pas trouvé une satisfaction totale dans cette excursion. Aussi, je vous recommande de vous renseigner avant votre voyage sur les meilleures agences pour ne pas être déçus.

Bien que je l’ai pas testée, il semble que l’agence Titicaca for You est une bonne option.

Si vous ne souhaitez pas passer par agence, vous pouvez vous rendre directement au port de Puno et vous renseigner sur les départs.

Pour vous rendre à Puno, il existe des lignes de bus depuis la plupart des grosses villes péruviennes, notamment Arequipa et Cusco. Nous sommes passées par Cruz del Sur, et le voyage s’est très bien passé (depuis Arequipa, comptez 6 à 7h).

Bien que très touristique et manquant parfois d’authenticité, je vous conseille tout de même de passer par le lac Titicaca lors de votre voyage au Pérou.

C’est un endroit magnifique et à l’histoire si riche qu’il serait dommage de vous en passer !


Retrouvez mon itinéraire de 3 semaines entre le Pérou et la Bolivie


Retrouvez tous mes articles sur le Pérou !


Pour enregistrer cet article sur Pinterest, cliquez sur cette photo :

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire